Tuesday, December 27, 2011

Sneak Peek for Black Harlequin continues... /Coup d'oeil noir de mouchard de prévision de livre de harlequin. à suivre.

Coup d'oeil noir de mouchard de prévision de livre de harlequin. à suivre.
l'aiery a chuchoté des confessions a émergé, a détaché des secrets, vivant, soutenus des questions, déguisées dedans unliked, peu amical, plus des voisins d'intimité loin, dans une rapidité souless se précipitant et l'épave s'échappante se brisante, était presque une tragédie, mais une ombre qui est restée, était comment les mots ont indiqué que les moments dans le temps, étaient le jour et la fonte de leurs silhouettes, pierre. les moments qui sont venus unshockingly quand Emystary a été soulagé par des eb invitent recevoir les lettres parfumées d'Emystary. La possession de lui, sa tonalité, sa voix, faite calmer, les questions absentes qu'ils n'ont pas parlé il était la poésie de la lettre d'Emystary. Captivant, était les beginings, l'apogée et renouvellement de la correspondance d'amoureux, la caresse, qui a conduit à l'âge des jours, venu à passé et à la nudité des mots, qui était la séduction

Black Harlequin book preview Sneak Peek.. cont.

...aiery whispered confessions emerged, loosened secrets, alive, born from questions, disguised in unliked, unfriendly, no longer neighbors of intimacy afar, in a souless haste rushing and crashing escaping wreckage, was almost a tragedy, but a shadow that remained, was how words revealed that the moments into time, was the day and cast of their silhouettes, stone. moments that came unshockingly when Emystary was relieved by Eb's call upon receiving the scented letters from Emystary. Owning it, his tone, his voice, hushed, the absent questions that they didn't speak it was the poetry of Emystary's letter. Captivating, was the beginings, the climax and renewal of the lovers correspondence, caress, that made for the age of days, come to past and the bareness of the words, that was the seduction




Unspoken Seduction

aiery whispered confessions emerged,
loosened secrets, alive, born from questions, disguised in
unliked, unfriendly, no longer neighbors of intimacy afar,
 in a souless haste rushing and crashing escaping wreckage,
was almost a tragedy, but a shadow that remained,
was how words revealed that the moments into time,
was the day and cast of their silhouettes, stone.
moments that came unshockingly
relieved,
upon calling receiving the atmosphere of thoughts on paper  .
Owning  it, tone, voice, hushed,
the absent questions unspoken
Unspoken
it was the poetry of  letter.
Captivating, was the beginnings, the climax and renewal
caress, that made for the age of days,
come to past and the bareness of the words,
the seduction

Les confessions chuchotées

par aiery de séduction d'Unspoken ont émergé, 
ont détaché des secrets, vivant, soutenus des questions, déguisées dedans
 unliked, peu amical, plus des voisins d'intimité loin,
 dans une rapidité souless se précipitant et l'épave s'échappante se brisante, 
était presque une tragédie, mais une ombre qui est restée,
 était comment les mots ont indiqué que les moments dans le temps, 
étaient le jour et la fonte de leurs silhouettes, pierre.
moments qui sont venus unshockingly
soulagé,
 en appelant recevoir l'atmosphère des pensées sur le papier.
Le possédant, la tonalité, voix, faite calmer, 
les questions absentes unspoken
 Unspoken que
c'était la poésie de la lettre.
Captivant, était les commencements, l'apogée et la caresse
de renouvellement, qui a faite pour l'âge des jours, 
viennent à passé et à la nudité des mots, 
la séduction

No comments:

Post a Comment