Thursday, November 3, 2011

Calligraphie sur Glas souillé/Calligraphy on Stained Glass; Sneak Peak cont. Black Harlequin


La veille de la solitude sur la bouche du jour était cassée avec l'embrassement des deux amoureux. les heures qui ont moulé gardé, contenues l'amoureux faisant des corps près du portrait du mur, une scène d'amour. La scène thirsted sur les lèvres, la peau et les humeurs qui ont trempé le feu avec la sueur, la chaleur, des corps tordus. Emystary désirent ardemment, bois d'ébène choyé par caresses débordant, glaçant son armature ciselée immaculée et dure qui a dirigé bientôt pour être les fenêtres souillées de la salle obscurcie, avant la coupure de la lumière qui rampait dans des yeux et la conscience de matin sur l'escapade d'un rêve humide. Un diamant de chocolat est apparu dans la paume de sa main, celle une fois placé autour du cou d'Emystary, fait écho sa séduction charmante. 
Impatiemment attendant son souffle, le bois d'ébène admiré en arrière, l'art devant lui, Emystary est maintenant devenu le plafond ouvré par Michaël Angelo, la chapelle de Sistine, course dans un recoin des souvenirs que l'eb pourrait comparer à dans ses voyages quand il a choisi de voyager ses pensées tandis qu'elles séparaient, les pensées qui ont fonctionné secrètement avec le jour, l'admiration de la création, et amour qu'il a réservé dans son prochain bouquet qui a précédé la chaleur de leur contact. Il avait lieu dans la dernière heure de leur unité que l'eb fait promet que leurs voyages découvriraient toujours dans les taches de elle des yeux, éternel oublier-je-nots que
 la séduction continuée comme Emystary a enlevé ses peintures de kit et de carrosserie d'art de henné de la douille du bureau d'une salle des tiroirs qui s'étendent près de son chevet.  Emystary a plongé sa brosse en encres de corps pour créer la conception la plus belle du jade et de l'or en bas de l'épaule et de la nervure de la peau foncée de l'eb partant d'une lueur d'Iridescence 
du moment et d'un baiser du diamant qui a miroité dans la lumière traversant la tache des fenêtres. Si jamais une fin de scènes d'amour pourrait laisser des souvenirs, la légende de ce matin chancellerait dans du prochain les lignes chapitre.

Chapter preview; Black Sun
La fermeture les murs de la villa, le stairwell winded, lueur de chandelle a caché les espaces du temps, accroissant plus étroitement sur les lignes du chapitre d'ouverture, à travers le cabriolet, bout droit dans une neige abondante et luxueuse profonde, fondant à temps avec le clignotement de la lumière.
Les bougies ont crépité comme des moitiés de noix de pécan, laissant les hanches des roses sur une fourrure de moutarde et la glissade d'orient des feuilles de thé, comme une mousse de la soirée antérieure a accru les vues après que les clefs aient joué la serrure de l'entrée.
Emystary est entré dans sa pièce après avoir vu l'eb au loin. La carte restante que l'eb était parti, que ce soit cela il était un voleur de la créativité, était l'escorte privée aux eaux en retard et à la pluie starry, comme Emystary fait pour l'orchidée de la nuit se reposant dans un petit bateau de canal au-dessous d'un monsieur beau pataugent au restaurant pour le wagon-restaurant et vin avant son dos de voyage à la maison, le dernier vol qui était a perfectionne le serenade de nuits des pensées se précipitant en arrière plus de comme une gueule de bois, une célébration qui a construit le foreplay des feux d'artifice. la carte en fleurs sur la table lue : une note d'eb, « finissant par vous connaître a été comme mettre les pierres dans le diamant que vous portez ce soir, avec chaque arrangement d'une pierre, le caillou de nos chemins ont étiré les milles et développé notre jardin des roses noires qui sont devenus la lueur de notre rapport voient que vous bientôt »

 seul eb
 il étiez le roman des cisaillements noirs rencontrant les rideaux noirs dans la chambre qui a créé une éclipse du soleil, sparrowwing à travers sur le corps de l'eb, maintenant qu'il était se situer encore à la maison dans son lit surdimensionné, l'eb portait toujours le métier en bas de son armature d'Emystary, un bijou qui a assorti son cadeau cela avait clôturé son départ et avait joué avec la séduction que les longs goodbyes chantent pour faire seulement affamé aux puits de l'estomac et des douleurs quand le dosage plonge bas.  Le même effet qui a fait parfait le cadeau, le diamant de chocolat, le même effet qui était sa dopamine et ombre des baisers qui ont maintenant enveloppé son corps comme les emballages ou les toiles de sucrerie qui l'ont rappelé qu'Emystary l'a pensé pour être étroitement une fleur de blessure qui a fleuri comme rose noire et a fait les deux rougeoyer dans leur propre lumière chaque fois eux a tenu un un autre.
L'eb a recueilli son enveloppe en soie de pyjama qui s'est accrochée à l'origine de ses hanches, habillant l'ombre qui a marchées le plancher, eb était seul dans sa maison, qui était le prélude au déjeuner et à son appel à Emystary.






English Version


The eve of solitude on day's mouth was broken with the embrace of the two lovers. the hours that molded a kept, contained the lover making of bodies close to the wall's portrait, a love scene. The scene thirsted on lips, skin and tantrums that doused fire with the sweat, heat , of twisted bodies. Emystary's long, flowing caresses pampered Ebony, glazing his immaculate, hard chiseled frame that directed the soon to be stained windows of the darkened room, before the break of light that was creeping into morning eyes and consciousness on a wet dream's escapade. A chocolate diamond appeared in the palm of his hand, that when placed around Emystary's neck, echoed his charming seduction. 
Impatiently waiting her breath, Ebony admired back, the art in front of him, Emystary now became the ceiling crafted by Michelangelo, the Sistine chapel, stroke in a nook of remembrances that Eb could compare to in his travels when he chose to tour his thoughts while they parted, thoughts that ran secretly with the day, admiration of creation, and love he booked in his next bouquet that preceded the warmth of their touch. It was in the last hour of their togetherness that Eb made promises that their journeys would always bare in the stains of her eyes, eternal forget-me-nots
The seduction continued as Emystary removed her henna art kit and body paints from the sleeve of a room's bureau of drawers that lay close to her bedside.  Emystary dipped her brush in body inks to create the most beautiful design of jade and gold down the shoulder and rib of Eb's dark skin leaving an Iridescence  glow of the moment and a kiss of the diamond that shimmered in the light breaking through the stain of the windows. If ever a love scenes ending could leave keepsakes, this morning's caption would stagger into the next chapter's lines.









Black Sun
Chapter Preview

 

Closing the villa’s walls, the stairwell winded, candlelight hid the spaces of time, growing closer on the lines of the opening chapter, across the chaise, stretch into a deep lush and luxurious snow, melting in time with the flicker of light.
Candles crackled like pecan halves, leaving the hips of roses on a mustard fur and orient slip of tea leaves, like a moss from the prior evening grew the sights after keys played the lock of the entrance.
Emystary entered her room after seeing Eb off. The remaining card that Eb had left, be it that he was a thief of creativity, was the private escort to the late waters and starry rain, as Emystary made for the orchid of the night sitting in a small canal boat below a handsome gentleman’s wade to the restaurant for diner and wine before her trip back home, the last flight which was a perfects nights serenade of thoughts rushing back over like a hangover, a celebration that built the foreplay of fireworks. the card in the flowers on the table read: a note from Eb, “getting to know you has been like putting the stones in the diamond you’re wearing this evening, with every setting of a stone, the cobblestone of our paths have stretched the miles and grown our garden of black roses that have become the glow of our relationship- See you soon”

Eb Alone
It was the romance of the black sheers meeting the black curtains in the room that created an eclipse of the sun, sparrowwing through onto Eb’s body, now that he was home again lying in his over-sized bed, Eb was still wearing the craft down his frame of Emystary, a jewel that matched his gift that had closed his departure and played with the seduction that long goodbyes sing only to make hungry the pits of the stomach and pains when the dosage dips low.  The same effect that made perfect the gift, the chocolate diamond, the same effect that was his dopamine and shadow of the kisses that now wrapped  his body like candy wrappers or linens that reminded him that  Emystary thought him to be a tightly wound flower  that bloomed as the black rose and made the both of them glow in their own light every time they held one another.
Eb gathered his silk pajama wrap that clung to the origin of his hips, dressing the shadow that walked the floor, Eb was alone in his home, that was the prelude to breakfast and his call to Emystary.

No comments:

Post a Comment