Monday, October 24, 2011

New Translated Poems:Ombre (Shadow) , Le pair que (Peer),Indigène d'un autre monde (Native of Another World)

Ombre

L'ombre quand le ciel clôture la fin de schéma de nuit la verrière des colorants de jour de la surface de jour
 et cassent le silence sur des lèvres et des couvercles sachant toujours pour venir les gouttes de pluie cascadant sur le carreau et
 les joues augmentées par magmas et pour vider les vases souillés tenant des bouquets du feu un miroir des ombres
 une fois en bas du hall
Jocelyn Shaw


Shadow
when the sky closes the night drawing close the canopy of day
pigments of day surface and break the silence on lips and lids
knowing still to come the raindrops cascading on pane and
puddles raised cheeks and
empty stained vases holding bouquets of fire
a mirror of the shadows
once down the hall


Le pair que (Peer)


 la selle s'est penchée le ventilla
 de maison de grès a accroché
 deux du point deux en travers des constellations
 géométriques bleues cachées, attendant le départ du soleil,
 se fanant dans l'extrémité d'un autre jour
 seulement le commencement pour la nuit
 d'Orion apporte les événements du jour et au delà
 de deux de deux
 nuit et


Peer
saddle stooped brownstone
ventilla hung
two of two cross stitch of blue
geometric constellations hidden, awaiting the sun’s departure,
fading into another day’s end
only the beginning for Orion
Night brings the events of the day and beyond
two of two
night and day


Native Of Another World

 Evening shade slays the dial closer away from pillars of time though they
ring loudly, gems of the dial slowly hide in the dimming light, cotton rays the step and chimes with
the weight of gold, jade, turquoise royals charming as they perfume and glaze embodying the
precious, bold air and breathe of majestic, pyramids column her beauty into the shadows away
from pillars embracing time again, haunted, bestilling as the air submerging into me one last look
as if it were of white desert gold twirling in the dark still air, the essence and smell of silk, steps
ago, depart my soul neigh till time unravels, in the dimming light cotton falls, beauty holding as the
stone pillars of time stack higher and higher meeting the air above, halo my step, breathe your air
and beat with my heart, haunted, buds of the flower perch atop steps shadows no longer secret the
maps the pathway breathes dust of white gold from the pot of black noire, I inhale until the veil
covers me with stars of Taurus, the chiming grows louder charioting the beating heart to its destiny,
neigh my soul depart and hold eternally

 Jocelyn Shaw

Indigène d'un autre monde (Native of Another World)

L'indigène d'une autre nuance de soirée du monde massacre le cadran plus étroit loin des piliers du temps bien qu'ils
 sonnent fort, gemmes du cadran se cachent lentement dans la lumière obscurcissante, rayons de coton l'étape et les carillons avec
 le poids d'or, de jade, de royals de turquoise charmant pendant qu'ils parfument et glacent incarner
 le précieux, d'air audacieux et respirent de majestueux, colonne de pyramides sa beauté dans les ombres loin
 des piliers embrassant le temps encore, hanté, bestilling comme air submergeant dans moi un dernier regard
 comme si il étaient de l'or blanc de désert tournoyant dans l'obscurité aèrent toujours, l'essence et l'odeur de la soie, il y a
 étapes, partent mon âme hennissent jusqu'au temps se démêle, dans le coton léger obscurcissant tombe, possession de beauté pendant que
 les piliers en pierre du temps empilent une réunion plus élevée et plus élevée l'air ci-dessus, halo mon étape, respire votre air
 et le battement avec mon coeur, hanté, bourgeons de la perche de fleur placé sur des étapes n'ombrage plus le secret
 les cartes que la voie respire la poussière de l'or blanc du pot de noire noir, j'inhale jusqu'à ce que le voile
 me couvre de tienne le premier rôle du Taureau, sonner se développe plus fort charioting le coeur battant à son destin,
 hennit mon âme partent et tiennent éternellement

 Jocelyn Shaw

No comments:

Post a Comment